Toute l'actualité Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante sur Pokekalos

Pokémon X et Y - Le trio de la vie

Dans Pokémon, chaque génération de Légendaires tire ses inspirations dans des mythologies bien réelles, et les versions X et Y n’y font pas exception. Pour la première fois dans l’histoire de la licence, l’action prend part sur le continent Européen, et cette nouvelle délocalisation a bien évidemment joué un rôle dans la création de l’histoire du jeu, intrinsèquement liée aux Légendaires.

Le sens caché des lettres X Y Z

Commençons tout d’abord avec les noms des deux versions : X et Y. Si l’annonce de ces titres a tout d’abord troublé, ils portent en réalité un sens. X a pour Pokémon Légendaire le cerf Xerneas, qui a été nommé ainsi par son corps en forme de X si l’on en croit l’épisode La Légende de X, Y et Z ! de l’animé. Son opposé ne déroge pas à ce constat puisque l’oiseau Yveltal, la mascotte de Pokémon Y, évoque sans équivoque la lettre Y. À ces deux créatures s’ajoute un Légendaire de l’ombre : Zygarde, un serpent reposant dans les profondeurs, et dont la forme rappelle quant à elle la lettre Z. En réalité, le choix de ces lettres pour représenter la première génération Pokémon sur 3DS n’a rien d’innocent. Le X représente ainsi l’axe des abscisses (l’axe horizontal) et le Y celui des ordonnées (l’axe vertical), comme nous l’avons tous appris au collège. Rien d’étonnant alors à ce que Xerneas soit un Pokémon pédestre et Yveltal un Pokémon aviaire. Quant au Z de Zygarde, il représente l’axe de la profondeur, encore en lien avec son lieu de repos. À eux trois, ces axes forment la vision en 3D, qui est la nouveauté apportée avec la 3DS.
Axes X (Xerneas) Y (Yveltal) Z (Zygarde)
Axes X, Y et Z
Xerneas, Yveltal et Zygarde représentent le trio de la vie, ce sur quoi nous reviendrons après. A partir de cette donnée, on peut également tisser un lien avec les chromosomes de l’ADN. Comme nous l’avons vu au collège (encore une fois), notre ADN comporte une combinaison de chromosomes X et Y définissant notre sexe. Il s’agit là de la base de toute vie. Quant au chromosome Z, il existe bel et bien lui aussi, mais se retrouve chez les oiseaux et… certains serpents, comme Zygarde. Pour aller encore plus loin dans la comparaison biologique, on peut affilier Xerneas au réseau neuronal dont la représentation n’est pas sans rappeler les bois illuminés du Pokémon. En suivant cette logique, l’apparence d’Yveltal pourrait alors rappeler les vaisseaux sanguins et les muscles, alors que Zygarde est clairement constitué de cellules (on reviendra aussi là-dessus après). Bref, à bien des égards, ces Pokémon représentent en effet la vie.

Xerneas, le Pokémon Existence

Xerneas, le Pokémon ExistenceIl est maintenant temps de se concentrer plus particulièrement sur chaque membre de ce trio. Commençons ainsi avec Xerneas, que le Pokédex décrit comme Pokémon Existence et qui insuffle la vie partout où il passe. Pourvu du nouveau type Fée, il se montre supérieur à Yveltal et Zygarde, possédant respectivement un type Ténèbres et un type Dragon, tous deux faibles face au type Fée donc. Le nom de Xerneas vient du latin « cervus » qui signifie « cerf », ainsi que de Cerrunnos, dieu celte de la vie (entre autres choses) et qui revêtait une tête de cerf.
Représentation de Cerrunnos
Représentation de Cerrunnos
Animal symbolique très fort dans un très grand nombre de cultures, il est la plupart du temps considéré comme représentant de la fécondité, de la croissance et de la renaissance en raison de ses majestueux bois qui se renouvellent périodiquement. Leur forme n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle des branches d’un arbre, ce qui le relie bien souvent à l’arbre de vie. Présent dans énormément de mythologies, il symbolise le caractère évolutif de la vie ainsi que son aspect cyclique, en plus d’en être parfois à l’origine. Il est d’ailleurs intéressant de noter que dans certaines représentations indiennes, l’arbre de la vie sort des bois du cerf, ce qui n’est pas sans rappeler ce bon vieux Xerneas qui se transforme en arbre à la fin de son cycle de vie, après avoir libéré toute l’énergie vitale dont il dispose en abondance. Une métamorphose similaire à celle du mythe de Daphné, une nymphe changée en arbre par le dieu Apollon pour avoir fui ses avances. Les nymphes sont par ailleurs un type de fée et sont très largement associées à la nature.

Yveltal, le Pokémon Annihilation

Yveltal, le Pokémon AnnihilationPassons maintenant à Yveltal, le Pokémon Annihilation. Sans surprise, ce dernier est l’antithèse de Xerneas puisqu’il représente la mort. A la fin de son cycle de vie, il ne libère pas de l’énergie vitale mais en absorbe avant de se transformer en cocon, pétrifiant ses victimes rendues alors à l’état de statue de pierre. La pétrification est une transformation très courante dans la fiction, mais encore une fois, c’est dans la mythologie grecque qu’on trouve son exemple le plus connu à travers Méduse, dont les cheveux en serpents pétrifiaient quiconque croisait son regard.
Représentation de Méduse
Méduse, ayant pétrifié des hommes
Il s’agit plus ou moins de la même chose en ce qui concerne Yveltal dans le sens où si votre regard se pose sur lui, c’est qu’il est déjà trop tard pour vous. Le cocon en lequel il se transforme, quant à lui, est un élément assez froid visuellement : Yveltal se replie littéralement sur lui-même en se servant de ses immenses ailes. Alors que Xerneas est immédiatement associé au cerf, Yveltal est davantage une création hybride. On peut néanmoins l’associer assez facilement aux oiseaux charognards comme le vautour, avec qui il partage un amas de plumes situé au niveau du cou. Symbole de mort, le vautour se nourrit du cadavre des autres pour survivre, à l’instar d’Yveltal qui a besoin d’absorber l’énergie des êtres vivants. Au-delà de son image profondément négative, son caractère charognard est aussi perçu comme positif dans le sens où il contribue au cycle de la vie. Il s’agit d’un mal nécessaire et naturel, comme la mort que représente Yveltal. Il est même dit dans le film Diancie et le Cocon de l’Annihilation qu’Yveltal pourrait semer la destruction afin de donner une vitalité nouvelle à ces environnements. Son nom est toutefois complètement inspiré de la terreur qu’il inspire puisque « yvel » est une ancienne écriture de « evil » (le mal) et « tal » renvoie au « talon » (les serres des oiseaux). Dans l’épisode La Légende de X, Y et Z ! il incarne d’ailleurs la figure du dragon maléfique destructeur de royaume, créature dont l’apparence a également inspiré sa création. Si l’équivalent du chevalier ne recherche pas à le pourfendre, il part néanmoins en quête de Xerneas afin de sauver la princesse de la pétrification, autrement dit de l’emprise du dragon. Nous sommes bien là dans une inspiration du folklore européen.

Zygarde, le Pokémon Equilibre

Zygarde, le Pokémon EquilibreLe dernier membre du trio est également le plus en retrait : Zygarde, le Pokémon Équilibre. Caché dans les profondeurs de la Grotte Coda, celui-ci n’apparaît que quand l’équilibre de l’écosystème est perturbé. A titre d’exemple, on peut le voir intervenir dans l’épisode La Légende de X, Y et Z ! quand les hommes mettent le feu à l’arbre qu’est devenu Xerneas. Comme l’indique clairement son nom, il est un gardien, et en ce sens il est moins puissant que ses deux compères comme l’indique son type Dragon qui est faible au type fée de Xerneas et son type Sol qui est inefficace face au type Vol.
Zygarde est bien différent de Xerneas et d’Yveltal en ce sens où il revêt plusieurs formes. Dans son aspect le plus primaire, Zygarde est une infinité de cellules inoffensives en elles-mêmes et qui veillent aux quatre coins de la région de Kalos, tels des anges silencieux. D’une apparence quasiment similaire si ce n’est leur hexagone de couleur rouge ou bleue, les cœurs de Zygarde se comptent au nombre d’une dizaine et constituent les « cerveaux » du Pokémon, capables de rassembler les cellules afin de former une entité plus forte.
Zygarde - Cœur
Zygarde, forme Cœur
Lorsqu’un cœur décide de réunir 10% des cellules, il prend la forme d’un chien, une figure souvent considéré comme un guide et un gardien, à l’instar de Cerbère, le gardien des enfers grecs, ou Garm, protégeant l’entrée du royaume de Niflheim dans la mythologie nordique. C’est dans ce folklore que cette forme trouverait son inspiration principale en la personne de Fenrir, l’un des enfants de Loki.
Représentation de Fenrir
Représentation de Fenrir
Selon la légende, ce chien géant a été enchaîné en raison de sa trop grande puissance et s’est libéré au moment du Ragnarok, la fin du monde. C’est peut-être à cet événement que fait référence la sorte de laisse figurant au cou de Zygarde 10% : celle-ci pourrait être un vestige de la chaîne qui le gardait prisonnier. Ou alors il s’agit d’une écharpe pour lui donner un petit style à la française. Choisissez votre version.
Zygarde - 10%
Zygarde, forme 10%
Dans les versions X et Y, Zygarde n’a qu’une forme, celle d’un serpent qui regroupe 50% des cellules. Animal lui aussi présent dans chaque culture, il lui est souvent donné une valeur de fertilité et d’immortalité. A travers le symbole de l’ouroboros, le serpent qui se mord la queue, il forme un cycle éternel de la vie et de la mort. Le serpent a aussi valeur de gardien, que ce soit chez les grecs et romains où il est souvent dessiné sur les autels comme symbole protecteur, Nehebkau qui garde le royaume souterrain en Égypte Antique ou encore Jormungand qui garde le royaume de Midgard dans la mythologie nordique. Frère de Fenrir, Jormungand est la figure qui a inspiré Zygarde 50% et prend lui aussi part au Ragnarok. Cet élément, on peut le retrouver dans la saison XYZ de l’animé où la Team Flare prend le contrôle de Zygarde pour semer l’Apocalypse dans la région de Kalos.
Zygarde - 50%
Zygarde, forme 50%
Lorsque l’écosystème est en très grave danger, tous les cœurs et cellules de Zygarde se réunissent et revêtent alors une apparence de géant humanoïde qui n’est pas sans rappeler les mechas chers aux japonais. Plus puissant que Xerneas et Yveltal, Zygarde Forme Parfaite dispose de membres à la conscience propre, ce qui le rend absolument redoutable au combat. Pour symboliser sa supériorité, il porte en lui les couleurs des incarnations de l’Existence et de l’Annihilation, le bleu et le rouge. Une caractéristique qu’il partage avec Hel, sœur de Fenrir et Jormungand et déesse de la mort, dont le corps est divisé entre la lumière du vivant et les ténèbres de la mort.
Représentation de Hel
Représentation de Hel
De plus, son corps est recouvert d’une multitude d’hexagones comme ses formes antérieures, rappelant à la fois son statut primaire de cellule et la forme de la France, dont Kalos est la transcription dans le monde de Pokémon.
Zygarde - 100%
Zygarde, forme parfaite

Mythologie nordique et religion hindouiste

Si Zygarde est le membre du trio qui est le plus clairement inspiré de la mythologie nordique, Xerneas et Yveltal n’y sont pas étrangers. En effet, Xerneas serait en partie inspiré par le cerf Eikþyrnir qui broute les feuilles de l’arbre monde Yggdrasil et dont de l’eau s’écoule alors des bois pour former les rivières. Au sommet du même Yggdrasil, on retrouve l’aigle Hræsvelgr dont le battement des ailes provoque de très violents vents. Suivant cette logique, Zygarde trouverait ainsi une autre inspiration nordique à travers le dragon Níðhöggr qui vit aux racines d’Yggdrasil.
Représentation d'Yggdrasil
Représentation d'Yggdrasil
Loin d’être une figure bienveillante, il mâchouille ses racines dans l’espoir de l’endommager. Ces caractéristiques ne correspondent pas forcément à ces Pokémon mais le folklore nordique permet d’avoir une histoire commune à ces trois figures que sont le cerf, l’aigle et le dragon/serpent. Surtout, ce récit commun prend ses racines sur l’Yggdrasil, l’arbre de vie, caractéristique principale du trio de Pokémon. Et si l’on recherche une autre trinité qui pourrait correspondre à Xerneas, Yveltal et Zygarde, c’est vers l’hindouisme qu’il faut se pencher. Brahma, Shiva et Vishnu forment la Trimurti, décrite par Wikipédia comme « la partie manifestée de la divinité suprême qui se fait triple pour présider aux différents états de l’univers ». Respectivement symbole de création, de destruction et de préservation, on peut clairement établir une connexion avec le trio de la vie. Une comparaison d’autant plus intéressante que Vishnu est représentée avec une « couronne » de cinq serpents, rappelant la forme 50% de Zygarde.

Quel équilibre pour le trio de la vie ?

L’image que l’on a de ce trio est celle de deux opposés égaux dont l’équilibre est surveillé par un tiers. Une vision renforcée par l’imagerie nordique de l’aigle, du cerf et du dragon/serpent reposant tous trois sur l’arbre Yggdrasil. S’il y a peu de doute sur le statut d’inspiration de cette imagerie, on ne peut que constater que l’adaptation effectuée par Gamefreak s’en éloigne considérablement, comme pour toute génération. En réalité, il se pourrait bien que Xerneas soit le Légendaire principal de la sixième génération. Outre sa supériorité de type, ce Pokémon n’est pas seulement un cerf logeant sur l’arbre de vie, il l’est lui-même ! En plus d’être la créature qui la représente, il se métamorphose littéralement en l’arbre sur lequel repose symboliquement les autres créatures. Le pouvoir qu’il représente est tel qu’il peut reprendre le dessus sur celui d’Yveltal, puisque les pétrifiés ne sont pas morts mais seulement privés d’énergie vitale. On nous dit même que la destruction causée par Yveltal aurait pour but de permettre une nouvelle vitalité. Finalement, tout semble tourner autour de la vie, ce qui est logique puisque la mort n’est qu’un état. Yveltal n’est pas simplement une créature maléfique et opposée à Xerneas, il est un mal nécessaire à la vie de l’écosystème. Zygarde, quant à lui, n’a qu’un rôle de gardien de l’ombre, et qui plus est, de la vie. Il n’intervient que quand celle-ci est menacée.
La beauté de ce trio réside aussi dans la libre interprétation qu’on peut en faire. Xerneas et Yveltal sont-ils de purs opposés égaux régis par la figure d’équilibre qu’est Zygarde ? Xerneas est-il le pilier sur lequel reposent les deux autres ? Zygarde ne serait-il pas le vrai représentant de la vie quand Xerneas symboliserait la naissance et Yveltal la mort ? Le choix est vôtre.
Le trio de la vie
Le trio de la vie

Publié le Dernière édition : 29/09/2019 à 13h22 6380 vues
Rechercher
Revenir à l'index du dossier
Informations
  • Plateforme : Nintendo 3DS
  • Nom anglais : Pokémon X and Pokémon Y
  • Nom japonais : ポケットモンスターX & ポケットモンスターY
Mise à jour
QRCode de Pokémon X et Pokémon Y
Pokémon spéciaux
Pokémon légendaires
Nouvelles données
Fonctionnalités
Personnages
Ressources
Dossier